4th press release 2016

 

Escaladélite hommes 2016

Ils rêvent tous de battre le champion d’Europe

Le roi des routes genevoises et européennes c’est lui : Tadesse Abraham (Genève/34 ans), tenant du titre de la Course de l’Escalade, champion d’Europe de semi-marathon, recordman suisse du marathon et 7e des Jeux olympiques de Rio. Mais samedi, chez lui à Genève, ils seront nombreux à espérer le faire tomber de son trône. A commencer par Julien Wanders (Stade Genève/20 ans), membre du cadre sélectif des World Class Potentials de Swiss Athletics et de retour depuis deux semaines du Kenya, où il a établi son camp de base pour la saison hivernale. Aussi travailleur que doué et téméraire, il n’a pas peur de s’en prendre à plus fort que lui et, pour sa première participation à l’escaladélite, ne visera rien d’autre que la victoire. Quatrième à Bulle, troisième à Bâle ces deux derniers week-ends, il a montré qu’il avait les moyens de faire mal à tout le monde.

Autour des deux athlètes locaux, le peloton de tête promet d’être richement garni, avec la présence de : Patrick Ereng (KEN/29 ans), bourreau d’Abraham il y a deux semaines à Bulle ; Bernard Matheka (KEN/28 ans), troisième l’an dernier ; Sylvester Kipchirchir (KEN/30 ans), Sparring-partner de Wanders revenu avec lui du Kenya pour disputer la saison de courses en ville ; Charles Korir (KEN/28 ans), 29’02 sur 10 km cette année, Temesgen Ejerssa « Daba » (ETH/23 ans), 3e en 2014 ; ou encore : Ezechiel Nizigiyimana (BUR/25 ans), Simon Tesfay (ERI/TG Hütten/31 ans), Alaa Hrioud (MAR/31 ans) et des Britanniques Daniel Studley (24 ans) et Jonathan Mellor (30 ans).

Armada genevoise en démonstration

Les places d’honneurs helvétiques promettent d’être une affaire genevoise. Derrière les prodiges Abraham et Wanders, le Suisse le mieux armé semble être le champion d’Europe par équipe du semi-marathon Julien Lyon (Stade Genève/27 ans), auteur d’un excellent 1h03’56 sur semi-marathon mi-septembre ; suite à sa déconvenue de samedi passé à Bâle (29e), il aura à cœur de prendre sa revanche. Derrière, la lutte promet d’être belle entre Sullivan Brunet (Stade Genève/28 ans/30’04 cette année sur 10 km), Ilias Hernandez (Stade Genève/25 ans), le champion suisse du 1500 m Jan Hochstrasser (BTV Aarau/28 ans), le champion suisse de cross Marcel Berni (TV Länggasse Bern/28 ans), Eric Rüttiman (LC Brühl/24 ans) et Adrien Briffod (St-Légier/22 ans).

On notera enfin la présence dans le peloton des excellents étrangers basés en Suisse Zouhair Oumoussa (Lausanne/FRA/32 ans), Tolossa Chengere (Lausanne/ETH/33 ans), Mohammed Boulama (Bienne/MAR/23 ans), Tesfaye Felfele (Genève/ERI/30 ans) et Sergio Dias (Genève/POR/32 ans). Ainsi que des finalistes français des Universiades Denis Mayaud (30 ans) et Guillaume Adam (26 ans), ou encore du deuxième de Sierre-Zinal Robbie Simpson (GBR/24 ans) et du vainqueur du semi-marathon du Lausanne Marathon Qaasim Shumbii (ETH/36 ans).

 

Escaladélite femmes 2016

 Bekele face à une finaliste olympique et un jeune talent ougandais

Vainqueur de sa première Course de l’Escalade l’an dernier, la sociétaire éthiopienne du Stade Genève Helen Bekele (23 ans) aura fort à faire pour gagner de nouveau cette année. Face à deux adversaires en particulier : Julia Bleasdale (GER/35 ans) d’abord, qui avait manqué de gagner pour une seconde en 2014. Alors britannique, Bleasdale a depuis choisi de défendre les couleurs de l’Allemagne, patrie de sa mère. Ses plus grands faits d’arme son ses deux 8e places sur 5000 m et 10'000 m aux Jeux olympiques de Londres 2012. La semaine dernière, elle a terminé très bonne 5e du cross international de Tilburg (NED), remporté par la Suissesse Fabienne Schlumpf, en pleine préparation pour les Championnats d’Europe de cross du 11 décembre prochain. La toute jeune Ougandaise Peruth Chemutai (17 ans) ensuite, qui a manqué de justesse cet été de se qualifier pour la finale des JO sur 3000 m steeple en établissant son record à un impressionnant 9’31. La jeunesse face à l’expérience.

On retrouve également dans le peloton des favorites la Suissesse Martina Strähl (LV Langenthal/29 ans), intenable cet été en montagne et vainqueur de Morat-Fribourg cet automne ; la gagnante du Greifenseelauf 2016 Charity Kiprop (KEN/21 ans), Elinor Kirk (GBR/27 ans), chronométrée en 15’37 sur 5000 m cet été ; la redoutable Betty Chepkwony (KEN), Woldu Mekdes (ERI/24 ans), Karolina Jarzynska-Nadolska (POL/35 ans), Lucie Sekanova (CZE/27 ans), deuxième à Bâle le week-end dernier ou encore les deux Kenyanes basées en France voisine Susan Kipsang (29 ans) et Mercyline Jeronoh (27 ans).

Neuenschwander et Hrebec pour les places d’honneur helvétiques

Derrière Strähl, deux autres internationales suisses sont au départ : la détentrice du record suisse du marathon (2h26’49) Maja Neuenschwander (ST Bern/36 ans) et la Romande Laura Hrebec (CS 13 étoiles/39 ans) qui a vécu une saison 2016 de rêve avec une 39e place aux Championnats d’Europe d’Amsterdam sur semi-marathon, un titre de championne suisse sur la même distance et une deuxième place à Morat-Fribourg. Les deux spécialistes de longues distances cherchent à s’adapter aux rythmes extrêmement élevés des courses en ville.

On notera enfin la participation dans la catégorie escaladélite de la nageuse olympique (10 km nage libre) de Genève Swann Oberson (30 ans), qui a mis un terme à sa carrière cette année.